Psychologue passionnée, à la rencontre de l’Humain

Le métier de psychologue s’est développé naturellement dans ma vie et présenté comme une vocation depuis mon jeune âge. La facilité de contact, la confiance des autres et l’écoute ont toujours fait partie de moi. Passionnée de voyage, d’art, de nature, de culture et de particularités ethniques, l’Homme, son identité et son bien-être sont au cœur de ma préoccupation.

Belge d’origine marocaine, l’interculturalité et l’identité multiple m’ont toujours questionnée. La prise en compte de la culture, des traditions, de l’ancestralité et des rituels appartenant à la vie des personnes sont des éléments clés dans mon travail thérapeutique.

Mon parcours a été multidirectionnel mais toujours orienté vers l’étude de l’humain. J’ai débuté mes études en psychologie en m’orientant vers le domaine de la psychologie scolaire et du travail. Je me suis tout d’abord intéressée à la gestion du potentiel de carrière de chacun, à l’accompagnement dans la gestion de carrière professionnelle. Une envie d’accompagner les personnes dans leur insertion professionnelle et sociétale. La relation d’aide approfondie manquait pour moi à ce travail et tout naturellement j’ai décidé d’entreprendre également un master en clinique à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve en Belgique.

Durant mon apprentissage, j’ai eu l’occasion d’effectuer des stages qui m’ont initiée à diverses méthodes et domaines de psychologie. J’ai expérimenté le travail de coach en gestion de carrière et en recherche d’emploi, l’assistance policière aux victimes de la zone Bruxelles-Ouest, l’écoute et assistance à l’espace migrant de la croix rouge de Bruxelles.  Durant mon parcours, les thèmes de mes travaux d’études se sont portés sur : L’anorexie et la boulimie chez les jeunes filles de 16 à 18 ansl’influence du manga dans le processus d’identification des adolescents – le transfert et contretransfert dans le travail thérapeutique interculturel –  l’ (in) tolérance religieuse chez les adolescents : étude du genre et de l’âge.

Le travail transculturel étant un intérêt, je décide en 2012 d’entreprendre un stage à l’unité pédopsychiatrique du CHU de Fann et un bénévolat pour une ONG qui accueillait des enfants abandonnés à Dakar.

En 2013, j’ai entrepris un voyage en Amérique Sud et travaillé durant plusieurs mois dans la région montagneuse du Pérou. J’y étais en tant que psychologue bénévole dans une ONG luttant contre la toxicomanie et prostitution des enfants des rues de la zone d’Ayacucho. Cette expérience fut également l’occasion de m’intéresser aux pratiques alternatives de guérison ritualisée et de porter à nouveau un regard « ethnopsychologique ».

De 2014 à 2016, j’ai travaillé pour le service de la jeunesse pour l’administration de la ville de Bruxelles en tant que coordinatrice d’activités artistiques pour les jeunes de 3 à 12 ans. L’art et la culture étant présents dans ma vie depuis mon enfance, j’ai pu concevoir divers stages artistiques et collaborer avec de nombreux artistes de Belgique et d’Europe.

Depuis 2016, je travaille à Dakar dans le milieu scolaire et dans le travail clinique privé. Je me suis concentrée sur des recherches personnelles au sujet des techniques de guérison spirituelle, des rituels ethniques de guérison et  des guérisons énergétiques.

En 2017, la méditation est devenu une pratique régulière dans ma vie et m’a permis un retour au creux de soi, une pleine conscience dans l’instant présent et un apaisement quasi-instantané du stress lié aux préoccupations de la vie quotidienne. En 2018, diverses occasions s’ouvrent à moi afin de pouvoir initier quelques séances de relaxation et méditation individualisées ou de groupe avec les enfants, adolescents et jeunes adultes.  Mon travail d’accompagnement thérapeutique est empreint de tous les outils accumulés durant mon expérience et a pour objectif d’aider le patient à retrouver son équilibre et son autonomie dans la compréhension, le confort  et la sérénité.

Le métier de psychologue s’est développé naturellement dans ma vie et présenté comme une vocation depuis mon jeune âge. La facilité de contact, la confiance des autres et l’écoute ont toujours fait partie de moi. Passionnée de voyage, d’art, de nature, de culture et de particularités ethniques, l’Homme, son identité et son bien-être sont au cœur de ma préoccupation.

Belge d’origine marocaine, l’interculturalité et l’identité multiple m’ont toujours questionnée. La prise en compte de la culture, des traditions, de l’ancestralité et des rituels appartenant à la vie des personnes sont des éléments clés dans mon travail thérapeutique.

Mon parcours a été multidirectionnel mais toujours orienté vers l’étude de l’humain. J’ai débuté mes études en psychologie en m’orientant vers le domaine de la psychologie scolaire et du travail. Je me suis tout d’abord intéressée à la gestion du potentiel de carrière de chacun, à l’accompagnement dans la gestion de carrière professionnelle. Une envie d’accompagner les personnes dans leur insertion professionnelle et sociétale. La relation d’aide approfondie manquait pour moi à ce travail et tout naturellement j’ai décidé d’entreprendre également un master en clinique à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve en Belgique.

Durant mon apprentissage, j’ai eu l’occasion d’effectuer des stages qui m’ont initiée à diverses méthodes et domaines de psychologie. J’ai expérimenté le travail de coach en gestion de carrière et en recherche d’emploi, l’assistance policière aux victimes de la zone Bruxelles-Ouest, l’écoute et assistance à l’espace migrant de la croix rouge de Bruxelles.  Durant mon parcours, les thèmes de mes travaux d’études se sont portés sur : L’anorexie et la boulimie chez les jeunes filles de 16 à 18 ansl’influence du manga dans le processus d’identification des adolescents – le transfert et contretransfert dans le travail thérapeutique interculturel –  l’ (in) tolérance religieuse chez les adolescents : étude du genre et de l’âge.

Le travail transculturel étant un intérêt, je décide en 2012 d’entreprendre un stage à l’unité pédopsychiatrique du CHU de Fann et un bénévolat pour une ONG qui accueillait des enfants abandonnés à Dakar.

En 2013, j’ai entrepris un voyage en Amérique Sud et travaillé durant plusieurs mois dans la région montagneuse du Pérou. J’y étais en tant que psychologue bénévole dans une ONG luttant contre la toxicomanie et prostitution des enfants des rues de la zone d’Ayacucho. Cette expérience fut également l’occasion de m’intéresser aux pratiques alternatives de guérison ritualisée et de porter à nouveau un regard « ethnopsychologique ».

De 2014 à 2016, j’ai travaillé pour le service de la jeunesse pour l’administration de la ville de Bruxelles en tant que coordinatrice d’activités artistiques pour les jeunes de 3 à 12 ans. L’art et la culture étant présents dans ma vie depuis mon enfance, j’ai pu concevoir divers stages artistiques et collaborer avec de nombreux artistes de Belgique et d’Europe.

Depuis 2016, je travaille à Dakar dans le milieu scolaire et dans le travail clinique privé. Je me suis concentrée sur des recherches personnelles au sujet des techniques de guérison spirituelle, des rituels ethniques de guérison et  des guérisons énergétiques.

En 2017, la méditation est devenu une pratique régulière dans ma vie et m’a permis un retour au creux de soi, une pleine conscience dans l’instant présent et un apaisement quasi-instantané du stress lié aux préoccupations de la vie quotidienne. En 2018, diverses occasions s’ouvrent à moi afin de pouvoir initier quelques séances de relaxation et méditation individualisées ou de groupe avec les enfants, adolescents et jeunes adultes.  Mon travail d’accompagnement thérapeutique est empreint de tous les outils accumulés durant mon expérience et a pour objectif d’aider le patient à retrouver son équilibre et son autonomie dans la compréhension, le confort  et la sérénité.